Skip to main content
Tout ce que vous devez savoir sur le permis de travail du Volet des talents mondiaux au Canada

La loterie de sélection H1B n’est rien d’autre qu’un jeu de hasard. Parfois tu gagnes, parfois tu perds.

Si vous êtes une entreprise américaine dont les employés n’ont pas été acceptés dans l’inscription au plafond H1B pour cette année, il y a peut-être encore un moyen pour vous d’obtenir ce talent spécialisé via le Global Talent Stream (GTS) du Canada et de le faire travailler pour vous à distance du Canada.

Qu’est-ce que le Global Talent Stream ?

Le GTS fait partie du Programme des travailleurs étrangers temporaires qui vise à aider les entreprises canadiennes à trouver les talents étrangers spécialisés dont elles ont besoin pour innover et évoluer. Il y a deux façons de postuler à ce programme : les entreprises peuvent être référées à Emploi et Développement social Canada par un partenaire de référence désigné (catégorie A), ou elles peuvent chercher à combler un poste qualifié en demande (catégorie B).

Comment le Global Talent Stream peut-il aider les employeurs américains ?

// Cela peut très bien valoir la peine si votre entreprise a besoin de talents hautement spécialisés et que vous perdez chaque année des talents étrangers exceptionnels à la loterie.

Si votre inscription H1B a échoué, vous ne pourrez pas parrainer un travailleur étranger via votre entité américaine – du moins pour cette année. Cependant, ce que vous pouvez faire est d’établir une société affiliée, une filiale ou une succursale de votre entreprise au Canada qui peut parrainer les permis de travail de vos employés souhaités.

Bien que cette approche puisse impliquer plus de démarches initiales pour les entités américaines non présentes au Canada, cela peut très bien en valoir la peine si votre entreprise a besoin de talents hautement spécialisés et que vous perdez chaque année des talents étrangers exceptionnels à la loterie.

Admissibilité pour les candidats de catégorie A

Comme mentionné ci-dessus, les entreprises doivent être référées à Emploi et Développement social Canada. Au moment de la recommandation, les entreprises admissibles doivent être axées sur l’innovation et déjà en activité au Canada. Les employeurs doivent être référés par l’un des partenaires de référence désignés qui se portera garant en termes de légitimité et d’éligibilité à la catégorie A.

Les partenaires désignés comprennent :

  • Banque de développement du Canada (pancanadienne)
  • Investir au Canada (pancanadien)
  • Agence de promotion économique du Canada atlantique (région de l’Atlantique)
  • Ignite Fredericton (Nouveau-Brunswick)
  • Gouvernement de la Nouvelle-Écosse, Nova Scotia Business Inc. (Nouvelle-Écosse)
  • Gouvernement de l’Ontario, ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce – Programme ontarien des candidats à l’immigration (Ontario)
  • Gouvernement de l’Ontario, ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce – Bureau ontarien des investissements (Ontario)
  • Développement économique canadien pour les régions du Québec (Québec)
  • Gouvernement de l’Alberta, Travail et Immigration Alberta (Alberta)
  • Gouvernement de la Colombie-Britannique, Ministry of Jobs, Trade and Technology (BC)
  • Développement économique Winnipeg (Manitoba)
  • Gouvernement de la Saskatchewan, ministère de l’Économie (Saskatchewan)
  • Internationale de Montréal
  • Québec International

Admissibilité pour les candidats de catégorie B

L’éligibilité pour cette catégorie repose sur la liste des professions des talents mondiaux , qui est composée de postes en demande qui ne peuvent pas être remplis uniquement par des talents locaux. Bon nombre de ces professions sont liées à la programmation et à la technologie, notamment les analystes/consultants en informatique, les ingénieurs en informatique et les concepteurs/développeurs Web, les mêmes professions qui sont convoitées dans le cadre du programme H1B.

La plupart des candidats finissent par postuler via la catégorie B. Pour être éligibles, ils doivent :

  • Opérer au Canada
  • Être disposé et capable de grandir/évoluer
  • Chercher à combler un poste « unique et spécialisé »
  • Avoir identifié un travailleur étranger spécifique qui est qualifié pour remplir ledit rôle
  • Soyez prêt à payer le salaire en vigueur dans la région où le travailleur étranger sera affecté.

Le Régime des avantages relatifs au marché du travail

Avec l’aide d’Emploi et Développement social Canada, les demandeurs sont tenus d’élaborer un plan qui illustre comment ils prévoient mener des activités commerciales qui auront une incidence positive sur l’économie canadienne à long terme.

Les entreprises de catégorie A doivent s’engager à créer des emplois pour les citoyens canadiens et les résidents permanents, tandis que les entreprises de catégorie B sont tenues d’accroître les compétences des travailleurs canadiens et d’offrir de la formation. Les deux catégories sont tenues d’énumérer les avantages supplémentaires (et les activités proposées pour soutenir ces avantages), mais ce sont les principales préoccupations pour chacune.

Vous avez des options en dehors du visa H1B

Parfois, il faut un expert pour trouver une solution créative. L’équipe d’Exeo Avocats connaît parfaitement les systèmes d’immigration canadiens et américains, ce qui fait de nous le cabinet idéal pour gérer votre soumission GTS ou trouver d’autres moyens de retenir vos talents étrangers en Amérique du Nord. Si vous ne faites pas partie du bassin H1B et que vous avez besoin d’embaucher des talents étrangers spécialisés, appelez nos conseillers dès aujourd’hui.

Leave a Reply