Contrairement à plusieurs pays, le Canada accorde rapidement la résidence permanente aux ressortissants étrangers dont la demande a été acceptée au titre du programme de visa pour le démarrage d’entreprise, mieux connu sous le nom de “Visa start-up”.

Le programme est donc naturellement une excellente voie d’immigration pour les futurs ou actuels entrepreneurs souhaitant enrichir l’écosystème économique Canadien avec un projet innovant.

Un des critères pour se qualifier dans le programme de visa startup est par le biais d’un incubateur d’entreprise. Dans cet article, nous explorerons ce qu’il est nécessaire de savoir sur cette approche.

Qu’est ce qu’un incubateur?

Un incubateur d’entreprises, également appelé pépinière, est un organisme permettant d’accélérer et d’accroître la croissance économique d’une start-up ou d’une entreprise émergente. L’incubateur offre généralement des services variés tels qu’un espace de bureau, du mentorat, des formations en gestion, et présente même des opportunités d’obtenir des financements à titre d’entreprise en démarrage.

Si vous êtes accepté dans un incubateur, cela signifie qu’on croit en votre concept d’entreprise et que l’incubateur souhaite vous aider à accélérer votre réussite autant que possible.

Quel rôle joue un incubateur dans le processus de demande ?

L’une des principales préoccupations du gouvernement canadien concernant les demandeurs de visa de startup est de savoir si leur entreprise restera viable à long terme. Être accepté dans un programme d’incubateur est un excellent moyen de démontrer qu’une organisation qualifiée croit en votre concept. L’avantage principal de la voie de l’incubateur, cependant, est lié au capital d’investissement.

Outre un incubateur, il faut savoir que vous pouvez également demander ce visa si vous êtes soutenu par un groupe d’investisseurs providentiels (“Angel investors”) désigné ou un fond de capital-risque désigné. Pour ces deux options, le groupe ou le fonds est tenu d’investir un montant minimum dans votre start-up pour que votre demande soit approuvée.

Les investisseurs providentiels doivent s’engager à hauteur d’un minimum de 75 000 dollars, alors que les fonds de capital-risque sont tenus d’investir 200 000 dollars.

Cependant, si un ressortissant étranger demande le visa startup au Canada par l’intermédiaire d’un incubateur, il n’y a pas d’investissement minimal requis: l’incubateur doit simplement confirmer qu’il accepte le demandeur dans son programme d’accélération et le critère sera rempli.

// Si un ressortissant étranger demande le visa startup par l’intermédiaire d’un incubateur, il n’y a pas d’investissement minimal requis.

Critères d’accréditation des incubateurs

Les ressortissants étrangers qui souhaitent lancer une entreprise au Canada ne peuvent pas simplement déposer une proposition à un incubateur; ils doivent en sélectionner un qui a été accrédité par le gouvernement canadien. Actuellement, il existe 30 incubateurs d’entreprises « désignés » qui sont approuvés pour les candidats au visa start-up. Pour obtenir l’accréditation, un incubateur d’entreprises doit être membre de la National Angel Capital Organization (NACO) et être recommandé par celle-ci.

Voir la liste des incubateurs

Comment faire une demande par l’intermédiaire d’un incubateur:

Si ce processus vous semble être une bonne option pour votre projet d’immigration, voici comment faire une demande de visa start-up par l’intermédiaire d’un incubateur.

1

Découvrez quel incubateur vous convient le mieux

Certains programmes d’incubateur offrent un soutien spécifique à l'industrie, tandis que d'autres se limitent à un territoire déterminé.

Chaque programme a également ses propres critères d’admission : certains acceptent les projets embryonnaires qui ne sont qu'une idée d'entreprise, tandis que d'autres exigent qu'une entreprise soit déjà rentable. Leur point commun est que leur admission est souvent un processus très compétitif. Vous voudrez vous adresser à un ou plusieurs incubateurs qui semblent convenir à votre proposition d'entreprise - une recherche approfondie est très importante à ce stade! L'équipe d'Exeo peut également vous aider à contacter certains incubateurs. Contactez-nous afin que nous puissions vous aider.

2

Votre admission dans un programme

Une fois que vous êtes admis dans un programme d'incubateur d'entreprises, il est très probable que vous obteniez un visa canadien. A ce stade, le gouvernement (et votre représentant légal) commencera à préparer les documents nécessaires. Au moment où nous écrivons ces lignes, le délai de traitement pour ce type de visa est de 12 à 16 mois.
3

Votre arrivée au Canada

Si vous êtes déjà au Canada, vous devrez prendre rendez-vous avec un agent d'immigration pour passer en revue vos documents, confirmer votre adresse et vérifier que vous remplissez toujours les critères d'éligibilité.

Si vous arrivez au Canada après avoir été accepté, un processus similaire aura lieu avec un agent de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) à votre arrivée.

Les étrangers peuvent également être éligibles pour un permis de travail temporaire qui leur permet de travailler pendant que leur demande est traitée. Mais gardez à l’esprit que si vous envisagez d’immigrer spécifiquement au Québec, vous devrez plutôt présenter votre demande dans le cadre du Programme québécois d’immigration des entrepreneurs. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici.

L’encadrement par un professionnel peut vous emmener loin

Lorsque vous cherchez à immigrer dans un nouveau pays, rien ne remplace l’appui d’un professionnel. L’équipe d’Exeo Avocats peut vous guider à chaque étape du processus de candidature, s’assurer que vos documents soient exacts et complets, et vous fournir le type de conseils découlant de décennies d’expérience. Contactez-nous pour prendre rendez-vous avec l’un de nos avocats expérimentés.

Réservez une consultation

Leave a Reply